hybride

Fujifilm X-E1 le petit frère du X-Pro1

Fujifilm X-E1 le petit frère du X-Pro1

Fuji annonce la sortie du Fujifilm X-E1, un hybride moins onéreux et plus compact que son prédécesseur le X-Pro1. Il reprend le même capteur APS-C X-Trans de 16 Mpixels et la monture X-Pro 1 pour les objectifs, la qualité d’image est donc rigoureusement identique entre les deux modèles. La différence majeure se situe au niveau de la visée qui est un AVD OLED de 2,36 millions de pixels, celui-là même qui équipe le Sony NEX-7.

 

Coté sensibilité l’appareil affiche une gamme de 200 à 6400 ISO (avec deux modes étendus de 12 800 et 25 600 ISO), avec un obturateur de 1/4000s à 30s et pose B, et un mode rafale de 3 à 6 images par seconde. Le mode vidéo propose 1080/24p avec une prise pour micro externe. Dimension du boitier 139,5 x 81,8 x 42,5 mm pour un poids de 450 grammes avec batterie.

 

L’appareil sera commercialisé dés novembre pour un prix de 899 Euros TTC boitier nu, et 1.299 € avec l’objectif Fujinon XF18-55mm F2.8-4 R LM OIS.

[youtube video_id=”Jo97siRDKDw” width=”460″ height=”320″ /]

Source et images : zone-numerique.com

Sortie du Canon EOS M

Sortie du Canon EOS M

Canon annonce la sortie de son premier boîtier hybride le Canon EOS M.

Canon est un des derniers constructeurs à se lancer dans la course avec un boîtier au format hybride initié par Panasonic et son G1 au format 4/3 présenté en septembre 2008  suivit (dans l’ordre) par Olympus, Samsung, Sony, Fuji et Nikon,… Il aura fallut attendre 4 ans pour voir arriver le Canon EOS M avec un “M” comme Mini. Ce dernier reprend le capteur du 650D un CMOS de 18Mpx au format APS-C avec une sensibilité maximum étendue de 25600 iso, offrant une image d’une résolution maximum de 5184 x 3456 pixels et un mode rafale qui plafonne à 4,3 images par seconde.

C’est aussi pour la marque l’occasion d’introduire un nouveau format d’objectif avec le format baïonnette EF-M. Bonne nouvelle l’appareil supporte les montures EF (plein format) et EF-S (APS-C) via une bague d’adaptation dont le prix modeste est de 170 euros!  On ne sait pas encore si la bague sera capable de transmettre de l’information ou si elle se comportera comme une simple bague de conversion avec un mode manuel.

Canon fait la part belle à son écran 3″ (7cm) ClearView II de 1 040 000 pixels, un écran tactile de type capacitif. On aurait préféré un viseur liveview, une exposition au soleil rendant la majorité du temps inutilisable se type d’écran. Enfin c’est un écran fixe, oubliez le modèle orientable.

Canon fait aussi l’impasse sur un flash intégré, accessoire secondaire, mais parfaitement intégré chez son rival panasonic.

En mode vidéo le Canon EOS M offre du Full HD en 1830/30p avec une prise micro externe et mode manuel. Cela reste un peu éloigné des 50p de son homologue Sony. L’appareil dispose aussi d’un port mini au format HDMI.

L’interface est clairement orienté grand public avec un nombre de modes réduit et un système de retouche intégré.

L’appareil un peu lourd en poche avec un poids de 300g, il commercialisé à partir de septembre en différentes versions :

Kit EOS-M + 18-55 mm F3.5-5.6 : 899 euros
Kit EOS-M + 22 mm F32 + adaptateur EF, EF-S : environ 1 000 euros (octobre).

Comme comme à l’annonce de Nikon, le Canon EOS M n’est pas vraiment révolutionnaire, en résumé Canon condense un 650D dans un boitier de petit format. L’appareil est de bonne facture, avec toutefois quelque défauts de jeunesse. Ceux qui disposent déjà d’objectifs Canon seront heureux d’apprendre que le l’hybride de Canon est compatible après adjonction d’un adaptateur avec la gamme d’objectif reflex.